• 20 OCT 16

    L’ostéoporose est une maladie silencieuse qui fragilise progressivement les os, entraînant des fractures osseuses douloureuses et invalidantes. Ces fractures peuvent se produire à la suite d’un choc léger, un mouvement brusque, une chute sans gravité, ou même un éternuement. Les fractures les plus graves et les plus fréquentes sont celles qui touchent la colonne vertébrale et la hanche. Elles conduisent souvent à une perte d’autonomie physique et à une obligation de soins prolongés.

    La prévention de l’ostéoporose comprend essentiellement des mesures hygiéno-diététiques visant, dans les deux premières décennies de la vie, à obtenir la constitution d’une masse osseuse aussi importante que possible, puis, à lutter contre les facteurs de risque de perte osseuse. S’il est impossible de modifier certains facteurs de risque d’ostéoporose – l’âge, le sexe féminin, la génétique – il est possible d’agir sur beaucoup d’autres, notamment par l’observation de règles d’hygiène de vie :
    ► Une activité physique régulière tout au long de la vie ;
    ► Un apport suffisant en calcium et vitamine D doit être en particulier assuré chez le sujet jeune, dans la période de constitution de la masse osseuse ;
    ► La lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme dont les seuils de risque de fracture ne sont pas connus mais dont le sevrage et la maîtrise de la consommation réduisent le risque d’ostéoporose ;
    ► Le maintien d’un poids et d’un indice de masse corporelle (IMC) normaux.

    osteoporose_illustration_135507929