• 04 JAN 15


    Université Mohammed VI des Sciences de la Santé

    Voici les premières images de la future université qui abritera notamment la faculté de médecine.

    L’Université Mohammed VI des sciences de la santé, dont la pose de la première pierre a été effectuée ce lundi 5 janvier par le Roi, devrait ouvrir courant septembre 2016. L’établissement comportera l’un des plus grands centre de simulation au monde. La livraison de l’ensemble du projet est attendue en décembre 2016. Mobilisant des investissements de l’ordre de 465 millions de DH, l’établissement qui portera le nom de «l’Université Mohammed VI des sciences de la santé», est venu remédier au manque de formation professionnelle des étudiants et favoriser le perfectionnement de leurs compétences. Contacté par Médias 24, l’architecte en charge du projet, Faouzi Bouayad, nous a dévoilé le visage de cette nouvelle construction. Située dans le prolongement de l’aéroport d’Anfa, en face de l’hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid, elle sera érigée sur une superficie de 31.000 m² et comportera trois bâtiments: un bâtiment d’enseignement, un deuxième pour un centre de recherche et un troisième abritera un centre de simulation, l’un des plus grands au monde avec 4.200 m² de surface. Le bâtiment d’enseignement disposera de deux amphis de 350 places et un grand amphi de 600 places, 12 salles de cours, dont 2 dotées d’une capacité d’accueil de 100 étudiants. Les 10 autres classes pourront accueillir 40 étudiants.

    vue-sur-parvis

    Cette partie regroupera 4 blocs : une faculté de médecine (250 étudiants), une faculté de sciences infirmières et des techniques de santé (100 étudiants), une école supérieure de génie biomédical (60 étudiants) et une école supérieure de santé publique et de management des systèmes de santé (40 étudiants). L’université pourra accueillir 450 étudiants au total par an. On retrouvera également au sein de l’établissement une bibliothèque, les bureaux de l’administration et les salles de travaux pratiques. Les étudiants des différents blocs pourront se rencontrer en toute sécurité grâce à un parvis qui permettra l’accès à chacun des blocs. Les deux autres bâtiments seront dotés de deux laboratoires de confinement et une sérothèque. L’un d’eux sera dédié à la recherche. Quant à l’autre, «il abritera un centre de simulation médicale adossé à une animalerie, l’un des plus grands au monde avec une superficie de 4.200 m²,» nous explique M. Bouayad. Au niveau des équipements, l’entrée sera couverte par des installations photovoltaïques pour éclairer en LED les parties communes. Des terrasses-jardins seront également présentes pour une isolation naturelle, sans oublier les bassins de rétention pluviale pour arroser les espaces verts. Source : Media24.com