• 13 MAI 13

    Chakib Nejjari est né en 1966 à Fès. Après des études médicales à Bordeaux, il s’est orienté vers l’Epidémiologie et la Santé Publique en obtenant une Maîtrise en statistique, informatique et modélisation de l’Université de Bordeaux, un DEA en Epidémiologie clinique et évaluation des actions de santé de l’Université de Nancy et un Doctorat scientifique de l’Université de Bordeaux. Jusqu’à son retour au Maroc en 1995, Chakib Nejjari a travaillé comme chercheur contractuel à INSERM ; il y a rédigé de nombreuses publications dans des revues internationales qui lui ont valu certaines distinctions.

    Rentré au Maroc, il a rejoint la Faculté de Médecine de Casablanca où il a assuré des activités d’enseignement et a contribué au développement de la Santé Publique et l’Epidémiologie dans cette faculté. En 2000, il a rejoint l’équipe d’universitaires chargée de mettre en place l’infrastructure d’enseignement et de recherche de la Faculté de médecine de Fès nouvellement créée. Il y a occupé les fonctions de Professeur, Directeur du Laboratoire d’Epidémiologie et Santé Publique. A Fès, Chakib Nejjari s’est employé à faire de son Laboratoire un pôle de référence de l’épidémiologie au Maroc en valorisant l’enseignement de cette discipline dans le cursus des études médicales et en organisant un diplôme d’Université et des séminaires de formation pour les médecins et les professionnels de la Santé.

    Le Professeur Nejjari a également assuré plusieurs fonctions administratives. Au niveau de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, il était membre du conseil d’Université ainsi que des commissions de recherche et des affaires académiques. Au niveau de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, il a occupé la fonction de chef du département des sciences fondamentales et a fait partie de plusieurs commissions dont le conseil et la commission scientifique et pédagogique de cette faculté. Au niveau du CHU Hassan II, il a occupé la fonction de Chef de Service depuis 2002. En 2014, il a rejoint Rabat, pour y diriger l’Ecole Nationale de Santé Publique.

    Le Pr Nejjari est membre de plusieurs sociétés savantes. Il a été notamment Vice-président et ensuite Président de l’Association des Epidémiologistes de Langue Française. Il est expert de plusieurs organisations gouvernementales ou non gouvernementales, notamment l’organisation mondiale de la santé dont il est membre officiel du comité recherche dans la région EMRO et l’union internationale de lutte contre la tuberculose et les maladies respiratoires.
    Il a organisé ou contribué à l’organisation de plusieurs rencontres scientifiques dans le domaine de la santé publique. Il a apporté sa contribution à des projets auprès de la Fondation Lalla Salma pour la prévention et traitement des cancers et la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Il a reçu un certain nombre de distinctions notamment la Médaille d’Honneur du « Comité National contre les Maladies Respiratoires et la Tuberculose » (Paris, 1995), le Prix « COLUMBUS Prévention Médicale » (Paris, 1997) et le Prix « Emile-Aubertin de l’Association Bordelaise et Régionale pour l’Avancement et la Diffusion des Sciences Médicales » (Bordeaux, 1994) et le prix Hassan II de l’environnement l’étude Casa Airpol où il était membre de l’équipe. Le professeur Nejjari a dirigé ou contribué à de nombreux travaux de recherche et a encadré de nombreuses thèses scientifiques. Il a publié avec ses collègues de plusieurs travaux dans des manifestations et revues internationales indexées.