• 14 OCT 15

    La Faculté de Médecine de l’Université Mohamed VI des Sciences de la santé lance trois masters reconnus par l’Etat — au même titre que les diplômes délivrés par les universités publiques — et ouvrant la voie à une inscription en doctorat. Les spécialités concernées sont les suivantes :

    • Biologie du cancer ;
    • Génétique et épigénétique ;
    • Immunologie, inflammation et infection.

    Dotée d’un laboratoire et d’un centre de recherche de haut niveau, mais également d’un comité pédagogique et un d’conseil scientifique de dimensions internationales, la Faculté de Médecine a pour ambition de redynamiser le développement professionnel et la recherche dans le Royaume et sa région. Dans ce but, sa stratégie pédagogique s’articule sur plusieurs axes :

    • Acquisition de connaissances approfondies et de capacité d’analyse critique des connaissances dans le domaine complexe des sciences biologiques dans le domaine de la cancérologie, la génétique, l’immunologie, l’infectiologie et l’Inflammation ;
    • Maitrise de la méthodologie de recherche, des technologies et outils d’analyses biologiques avancés en cancérologie génétique médicale, en immunologie, en infectiologie et pathologie et inflammatoire ainsi que de leur utilisation appropriée pour la prise en charge du diagnostic, du pronostic et du suivi thérapeutique ;
    • Développement des capacités d’analyse approfondie des résultats et des données issus des protocoles de recherche biologique et épidémiologique.
    • Acquisition d’un savoir-faire et d’une solide culture en rapport avec l’encadrement éthique et juridique de l’utilisation des ressources biologiques et de la recherche biomédicale ;
    • Développement de l’initiative, des capacités de communication et de rédaction scientifique pour la valorisation de l’ensemble des acquis de cette formation chez le lauréat.

    Ces formations permettront aux lauréats, outre poursuivre des études doctorales afin d’occuper des fonctions de chercheur ou d’expert en recherche clinique, d’entamer leurs carrières dans un large éventail d’institutions, telles que :

    • les laboratoires de recherche ou de diagnostic biomédical spécialisés, qu’ils soient publics ou privés ;
    • les universités nationales et internationales, notamment l’UM6SS ;
    • les hôpitaux universitaires, les instituts, les laboratoires et les établissements de santé publique nationaux et internationaux ;
    • les entreprises de l’industrie pharmaceutique, les centres de Recherche Observationnelle, les organismes ou agences de recherche ou de santé publique.