• 23 NOV 15

    La chiffres du diabète au Maroc inquiètent le ministère de la Santé, qui dénombre, selon données publiées à l’occasion de la journée mondiale contre le diabète, entre 1,5 et 2 millions de diabétiques au sein de la population des plus de 20 ans, avec prépondérance de la population urbaine et celle des 55 à 64 ans. Fait alarmant : plus de la moitié de la population concernée n’est pas diagnostiquée et seuls 580 000 de malades sont pris en charge, dont 260 000 insulinotraités.

    Face à ce constat, le ministère de tutelle a décidé de réagir, dans le cadre d’une convention de collaboration tripartite établie entre celui-ci, l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM) et la Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS). Le plan se donne plusieurs objectifs :

     

    • Informer sur les différents types du diabète, ses facteurs de risque, ses signes annonciateurs et complications

     

    • Sensibiliser sur l’importance du dépistage et sur l’adoption du mode de vie sain

     

    • Autonomiser le diabétique à mieux gérer sa maladie

     

    • Associer les professionnels de santé et les autres personnes relais (ONG, Départements, etc) dans la sensibilisation et l’éducation thérapeutique

     

    • Impliquer les medias dans l’information et la sensibilisation sur le diabète et ses complications.

     

    Le ministère a lancé à cet effet, mi-novembre, la seconde phase de son plan de sensibilisation. Ce dernier inclut un plan de communication destiné au grand public, à travers une série de spots TV et radio, des insertions dans les pages de la presse nationale, ainsi que des interventions de praticiens dans des émissions télévisuelles et radiophoniques. Les médecins généralistes sont également visés à travers leur sensibilisation au dépistage de la maladie chez les populations qui y sont les plus vulnérables.