• 14 AVR 16

    L’Organisation Mondiale de la Santé, a tiré la sonnette d’alarme quant à la progression du diabète, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé, célébrée tous les 7 avril depuis 1948.

    Le rapport de l’OMS indique que le nombre de personnes atteintes du diabète a dépassé les 420 millions, contre 108 millions en 1980, le taux de prévalence de la maladie a quant à lui quasiment doublé pendant cette période, passant de 4.7% à 8.5%. L’organisation souligne que l’épidémie de diabète a un impact sanitaire et socioéconomique majeur, en particulier dans les pays en développement, considérablement touchés. Chiffre alarmant, plus de 1.5 millions de décès étaient liés à cette maladie en 2012.

    L’OMS pointe du doigt la progression de l’obésité, liée à des changements majeurs dans les modes de vie de la population mondiale, de plus en plus sédentarisée. En 2014, plus d’un adulte sur trois âgé de plus de 18 ans était en surpoids et plus d’un sur dix était obèse, selon l’OMS. Autre facteur aggravant est l’incapacité des systèmes de santé publics à affronter l’épidémie, l’OMS souligne que « que les technologies et médicaments essentiels contre le diabète, notamment l’insuline, qui sont nécessaires pour le traitement de la maladie sont en général disponibles dans seulement un pays sur 3 parmi les pays les plus pauvres du monde », et appelle les pouvoirs publics à la mise en œuvre « des engagements mondiaux à combattre le diabète et d’autres maladies non transmissibles. »

    Le Maroc n’est quant à lui pas en reste, puisque le Ministre de la Santé Houssain El Ouardi avait annoncé, en juin 2015, que le Royaume comptait entre 1,5 et 2 millions de diabétiques, dont la plupart sont âgés de plus de 20 ans, et dont la moitié environ ignore être atteinte. Sur les 750.000 à 1 million de personnes informées de leur maladie, seules 580.000 sont prises en charge par les services de la santé publique et 260.000 reçoivent un traitement à base d’insuline.