• 28 AVR 16

    L’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé le lundi 21 avril 2016, le lancement de la Semaine mondiale de la Vaccination, organisée du 23 au 30 avril.

    Cette semaine sera l’occasion de faire le point sur l’avancement de la couverture vaccinale de par le monde et d’encourager les acteurs publics à s’engager vers une amélioration de celle-ci, dans le cadre du Plan d’action mondial pour les vaccins 2011 – 2020 (GVAP), approuvé en 2012 par l’Assemblée mondiale de la Santé.
    gvap

     

     

    L’OMS estime que la vaccination permet d’éviter 2 à 3 millions de décès par an, mais pourrait sauver 1,5 million de vies supplémentaires en améliorant la couverture vaccinale dans le monde. Elle estime également à 18,7 millions le nombre d’enfants ne bénéficiant pas encore de certaines vaccinations systématiques pour des maladies évitables, comme la diphtérie, la coqueluche ou le tétanos, soit près d’1 enfant sur 5 dans le monde. Plus de 60% de ces enfants vivent dans 10 pays: l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, l’Inde, l’Indonésie, l’Iraq, le Nigéria, l’Ouganda, le Pakistan, les Philippines et la République démocratique du Congo.

    Des 6 cibles tracées par le GVAP, l’OMS n’a noté de progrès notable que sur une seule, à savoir l’introduction de vaccins nouveaux ou sous-utilisés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Cependant, l’OMS note des progrès majeurs : l’Inde a éliminé le tétanos maternel et néonatal ; la Région africaine est en passe de devenir exempte de poliomyélite, alors qu’en 2012 encore, le Nigéria seul enregistrait la moitié des cas dans le monde, mais aussi de la méningite A, éliminer la méningite A, maladie mortelle ; la Région des Amériques a quant à elle été la première à éliminer la rubéole.