• 17 NOV 15

    Dans le cadre de la Décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020, l’OMS publie son troisième « Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde ».

    Ce rapport, qui recueille et analyse des données concernant 180 pays, indique que 1,25 million de personnes sont tuées chaque année dans le monde sur les routes ; ce chiffre stagne depuis 2007. Ce rapport révèle également la situation particulièrement dramatique des pays des pays faible ou intermédiaire qui enregistrent 90 % des décès dus aux accidents de la circulation alors qu’ils ne comptent que 54 % des véhicules en circulation dans le monde. L’Afrique enregistre les taux les plus élevés de victimes de la route.

    Le rapport se penche également sur les dispositions législatives en vigueur, ainsi que sur l’état du parc automobile, des infrastructures et des secours apportés aux victimes pour livrer ses préconisations.

    Au Maroc, les dispositions législatives sont complètes en ce qui concerne la conduite en état d’ébriété et le port du casque pour les motocyclistes. Cependant elles restent incomplètes en ce qui concerne les mesures pour le port de ceinture de sécurité à l’arrière y compris en zone urbaine, l’installation de dispositifs de sécurité pour les enfants, et la limitation de la vitesse maximale en milieu urbain à 50 km/h. Par ailleurs, le Maroc doit continuer à faire des efforts significatifs en vue d’appliquer les normes minimales de sécurité des Nations Unies pour les véhicules neufs en matière de standards d’impact frontal, de contrôle électronique de la stabilité et de protection des piétons. Des efforts doivent également être entrepris pour la mise en place d’un système de surveillance des blessures en services d’urgences.

    A noter qu’une 2éme Conférence Mondiale de haut niveau sur la Sécurité Routière, qui se tiendra à Brasilia (Brésil), les 18 et 19 Novembre 2015.

    securou

    Données tirées du rapport concernant le Maroc et recueillies auprès du ministère des Transports.